The Soul Society

x Pour some love on you x
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  Arrancars Next GenArrancars Next Gen  
Autopassion.net le site dédié à l'automobile créé par ses utilisateurs
Partagez | 
 

 >> Symphonic Poem [- Renji, Matsumoto et Kira -]

Aller en bas 
AuteurMessage
Kuchiki Rukia
Lieutenant Division sept
avatar

Nombre de messages : 592
Date d'inscription : 25/07/2007

MessageSujet: >> Symphonic Poem [- Renji, Matsumoto et Kira -]   Jeu 4 Déc 2008 - 20:01

  • C’est à l’heure des moines que Rukia se réveilla. C'est-à-dire très tôt le matin. Elle n’aimait pas vraiment se lever tôt, comme elle disait souvent « Encore cinq minutes » à la manière des humains. D’ailleurs elle s’était trop attachée à ce monde, il fallait qu’elle s’en sépare. Malheureusement, comme pour s’assurer qu’elle ne le fasse pas la personne qui avait du prendre la place du Capitaine Komamura, c’était Ichigo. Non mais il faisait exprès celui là. Enfin il fallait croire que c’était sa destinée que d’être toujours confronté à cet idiot de fraise. La jeune femme se réveilla donc dans son lit – futon – dans sa chambre de la maison de la Famille Kuchiki. La shinigami était rendue habituée à se réveiller dans cet endroit, c’était… différent du petit placard d’Ichigo. Une légère différence presque pas remarquable. Enfin Rukia se leva et s’habilla rapidement, enfilant son uniforme de shinigami habituel.

    Toujours dans sa routine habituelle, la jeune femme passa quelques minutes à placer ses cheveux pour qu’ils aient leur apparence normale. C’était bien mieux comme ça. Finalement décidant de faire changement après quelques autres minutes d’indécision, Rukia les attacha en arrière avec une pince ainsi qu’un bout de cuir. Évidemment il y avait toujours sa couette qui était à la même place sur son visage. Bref c’était comme ça qu’elle décida de se coiffer. C’était une journée banale dans la vie de la jeune femme et donc, elle ne se pressa pas pour se préparer. Une fois totalement prête, elle prit Sode no Shirayuki et le passa à sa ceinture. Après tout elle alla à sa division, il était donc important que son fidèle zanpakutoh soit à ses côtés. Remarquant qu’aucune servante n’était encore passée à sa chambre, Rukia regarda s’il n’y avait pas un quelconque mot de la part de quelqu’un sur son bureau.

    Quelque chose d’inhabituel attira son regard. C’était une simple feuille de papier pliée en trois qui était sur son bureau de manière évidente. La shinigami prit délicatement la feuille et lu le contenu de la lettre qui était écrite dessus. Tiens, ça parlait d’une promotion =O ! La lettre lui était pourtant adressée… C’est alors que Rukia se rappela de ce qu’elle avait aujourd’hui. C’était sa promotion ! Retenant un « eh merde » qui ne demandait qu’à se faufiler entre ses dents, la jeune femme mit la lettre dans son kimono et se précipita à l’extérieur de sa chambre en courant. Faisant du shunpo pour gagner en vitesse, Rukia se dépêcha du mieux qu’elle put pour atteindre rapidement la treizième division. C’était là que sa promotion aurait lieu. Même si dans le fond ça ne serait pas une cérémonie donc elle ne le serait qu’au niveau administratif.

    Entrant dans l’enceinte de la treizième division, Rukia se dépêcha de trouver l’endroit où ça se déroulerait. Ouvrant la lettre pour le lire, la jeune femme manqua de foncer dans un autre shinigami. S’excusant sans s’arrêter de courir, Rukia trouva finalement la place. C’était une salle plus appart des autres choses. Bien sur la jeune femme décida de s’arrêter pour reprendre son souffle. Il ne serait pas digne d’une Kuchiki de laisser croire qu’elle était en retard et qu’elle avait couru. Donc après avoir passé un moment à reprendre son souffle et à bien sur replacé ses cheveux, la jeune Kuchiki fit son entrée en ouvrant plus délicatement qu’à son habitude la porte de bambou fin. Elle ne savait pas qui allait être les vices-capitaines qui s’occuperaient de sa promotion. Elle espérait que ça allait être Renji – après tout elle pourrait le narguer -. Peut-être qu’Hinamori ou Matsumoto serait bien aussi =O ! Elle dit en entrant :


    - Pardonnez mon retard. -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abarai Renji
Lieutenant de la division 06
avatar

Nombre de messages : 134
Date d'inscription : 10/08/2007

MessageSujet: Re: >> Symphonic Poem [- Renji, Matsumoto et Kira -]   Dim 7 Déc 2008 - 15:58

Le réveil fut dur pour notre pauvre shinigami à tête d’ananas. Il dormait profondément depuis… un bon 3 heures, lorsqu’il entendit fermement le son du réveil-matin éclater dans ses oreilles sensibles à cette heure de la journée. Il venait de perturber un des rêves les plus étranges qu’il n’avait jamais eu. C’était Rukia qui avait tenté de l’habiller de manière Chappy… Cet animal qu’elle adorait tant et que le lieutenant commençait immanquablement à détester. Il était quelque peu soulagé de ne pas avoir eu à rêver à ce… cauchemar plus longtemps, toutefois, se lever était toujours l’activité la plus difficile pour le Shinigami. Il s’était couché très tard et pour des raisons personnelles, n’avait pas pu se coucher plus tôt (Rohh le vilain est allé se saouler!) Il n’avait toujours pas arrêté le son cinglant qui retentissait encore et toujours dans les grands appartements du shinigami. L’ananas Rouge commença à avoir les veines qui sortaient sur ses tempes, le pauvre. Il élança son bras et celui-ci vint s’écraser sur le pauvre appareil qui n’eut pas la chance de survivre à cette attaque. En regardant le résultat de son acharnement pas la suite, Renji se dit que ce réveille-matin n’était plus d’usage.

Il s’extirpa de son lit de la manière la plus lente jamais connue par une personne normale, encore moins pas un shinigami. Il n’avait aucunement envie de vivre une autre journée ennuyante et surtout, emmerdante. Il essaya toutefois de se rappeler pourquoi il avait mit son réveil aussi tôt. Après quelques instants de réflexions, il se rappela qu’il devait sonner la promotion à cette imbécile de Kuchiki. Argh, il avait vraiment fallu que ce soit en ce merveilleux matin brumeux qu’il aurait pu passer à dormir au lieu de lui donner cette foutue promotion. Il prit de nouveau le réveil qui était très, très amoché et le lança contre le mur, de manière à vraiment envoyer toute trace de vie encore présente dans le petit appareil, au fin fond du hueco mundo. Il imaginait très bien un petit hollow complètement idiot qui reçoit cette chose inutile sur la tête et commence à pèter un câble. (Dans le fond c’est Ulquiorra (8) xD) Enfin, il se leva et regarda dans sa chambre. Son uniforme de lieutenant, ainsi que sa plaque le prouvant, était placé sur sa commode. Probablement un des petits shinigami de sa division qui avait reçu l’ordre de le faire de la part d’un quelqu’onque officier.

Il commença à enfiler sa tenue et lorsque ceci fut fait, il installa son insigne de lieutenant avec la fleur représentant la sixième division. Il était prêt à y aller… il mourrait par contre de faim… Il mangea un simple petit quelque chose avant de sortir de sa chambre.

Dans le corridor, il se fit saluer plusieurs fois par des membres de sa division qui avaient si peu de vie qu’ils appréciaient se lever aussi tôt tout les matins. Justement, ceux-ci se posaient des questions à le voir debout, mais comprenait exactement qu’il avait quelque chose à faire à la simple vue de son visage et de son expression des plus meurtrière. Pendant son périple dans sa division, il rencontra son fidèle ami, le petit shinigami de bas étage qui l’admirait; Rikichi. Le lieutenant s’arrêta devant lui et lui lança en pleine figure :


-Shinigami! Mon réveil-matin doit être changé, apporte s’en un nouveau avant mon retour.

Il ne lui dit rien de plus, toujours son air le plus bête sur le visage. Le petit shinigami ne lui avait répondu qu’un simple « Hai! » avant d’accomplir la tâche demandée par le shinigami ananas. Renji soupira et continua sa route. Il devait absolument se rendre dans la foutue 13e division… Il fit quelques shunpos, simplement pour sauver du temps. Il était rendu en si aussi peu de temps qu’il faut pour crier ciseaux.

Dans cette division, les shinigamis savaient tout aussi bien qu’il était un lieutenant et ils le firent tous autant chier que dans sa propre division. Il ne laissa pas de côté son air des plus adorables… … et s’avança directement dans la salle. Dans celle-ci, il vit que Matsumoto et Kira étaient déjà arrivés. (On va dire parce qu’il a quand même prit son temps Oo) Il s’intalla à sa place désignée et attendit… Il était lui-même en retard, alors où pouvaient bien être cette incompétente de Kuchiki? Il sentit son énergie spirituelle non loin et peu de temps après, elle entrait dans la salle en s’excusant de son retard.


-Baka! À cause de ton retard, je suis coinsé ici encore plus longtemps.

Il avait laissé filler entre ces dents cette réplique qui fit bien remarquer aux gens dans la salle le mécontentement du grand tatou ambulant. Il n’était pas content et il espérait terminer cette rencontre le plus rapidement possible pour qu’il puisse retourner dans sa chambre et dormir quelques bonnes heures de plus…

_________________
Hoero ZABIMARU ^^
*Un chien qui hurle en regardant une étoile sans jamais oser essayer de l'atteindre...*
Kuchiki Rukia, Mitsuketta!!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matsumoto Rangiku
Lieutenant de la division 10
avatar

Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 01/12/2008

MessageSujet: Re: >> Symphonic Poem [- Renji, Matsumoto et Kira -]   Lun 8 Déc 2008 - 10:25

Matsumoto dormait depuis un bon moment. Ce fut une nuit pénible remplie de songes et de rêves. La lieutenant de la dixième division pensait au retour d’Ichimaru. Bien sur elle était contente de le revoir, mais elle se demandait s’il s’était vraiment résigné. Aizen également. C’était quelque chose dont elle n’avait jamais parlé avec personne. Pour s’aider à dormir, elle avait prit un peu de sake, bon question résultat elle n’avait pas vraiment espéré quoi que ce soit à ce sujet. Mais après avoir réfléchit à ce sujet une bonne partie de la nuit, la jeune femme avait finalement réussi à s’endormir et maintenant elle dormait à point fermé. Du moins c’était jusqu’à temps qu’un idiot de shinigami de sa division ne vienne la réveiller prétextant qu’elle devait se rendre dans la treizième division. Continuant de dormir quand même, Matsumoto chassa la personne d’un geste de main très, mais très flemmard. Il ne fallait rien espérer d’elle dans un matin aussi difficile, la jeune femme n’avait pas vraiment envie de se réveiller simplement pour aller dire bonjour au capitaine Ukitake ou encore à Rukia.

D’ailleurs Rukia… Ça lui disait quelque chose. Bon évidemment elle savait c’était qui, mais quelque chose lui disait qu’il y avait autre chose. Elle était maintenant à moitié réveillée, mais le petit shinigami n’abandonna pas et décida de tenter à nouveau de réveiller Matsumoto. Finalement après un court moment le petit pou réussit finalement à la réveiller. Après un moment à tourner au ralenti dans son lit, Rangiku se dépêcha à s’habiller. Quelque chose lui disait qu’elle devait avoir quelque chose d’important à faire aujourd’hui. Bien évidemment ! La promotion de Rukia. Regardant l’heure du coin de l’œil, la jeune femme fut soulagée. Il lui restait encore du temps pour se préparer. Quelle bonne idée elle avait eu de demander à quelqu’un de la réveiller. Enfin enfilant le foulard rose et accrochant son insigne de lieutenant sur le dessus, Matsumoto fut enfin prête. Remarquant qu’il lui restait encore du temps, la jeune femme décida d’aller manger quelque chose avant de se rendre à la treizième.

Elle prit simplement une petite pâtisserie légère. Rangiku n’avait pas particulièrement faim c’était plus par principe qu’elle mangeait. Enfin après avoir avalé assez rapidement sa pâtisserie, Matsumoto se dirigea en shunpo-ant vers la treizième. Elle dit à un shinigami sans importance, apparemment :


- Si Taichou me cherche je suis à la treizième pour la promotion de Kuchiki. -

Le shinigami s’inclina rapidement avec un « Hai » sonore. Malheureusement pour lui, son lieutenant était déjà plus loin. Le shunpo étant pratique pour se déplacer rapidement, voir aussi rapidement que le son, ça ne prit que quelques minutes à Matsumoto pour se rendre à la treizième division. Cherchant la pièce, qu’elle trouva rapidement d’ailleurs, Rangiku se fit saluer par bien des shinigamis qui connaissaient leur place et la position qu’occupait Matsumoto. Bref elle arriva dans la salle et remarqua qu’elle était la première arrivée, tiens. Habituellement elle était dans les dernières. Au moins ça lui avait permis d’éviter de trouver son capitaine pour qu’il lui donne de la paperasse à faire. La lieutenant alla chercher rapidement le formulaire de promotion et s’installa à sa place. Peu de temps après elle Kira arriva. Le saluant de la main avec un sourire radieux, Matsumoto attendit Kuchiki avec impatience. Elle était contente pour Rukia et comptait bien la félicité. C’était surtout un miracle que Byakuya l’ait laissé devenir officier. Enfin Renji arriva un bon moment après. Il ne semblait pas de bonne humeur. Finalement la principale concernée arriva la dernière en s’excusant de son retard. Renji lui reprocha bien rapidement, Matsumoto dit comme pour désamorcer un conflit quelconque :

- Ce n’est pas grave, maintenant que nous sommes tous là on peut commencer ? -

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kuchiki Rukia
Lieutenant Division sept
avatar

Nombre de messages : 592
Date d'inscription : 25/07/2007

MessageSujet: Re: >> Symphonic Poem [- Renji, Matsumoto et Kira -]   Sam 20 Déc 2008 - 15:50

  • Rukia avait dans un sens, envie de se retrouver dans cette pièce. Après tout elle avait finalement pu atteindre le rang tant convoité de lieutenant, mais en même temps dormir aurait été préférable. Bon ce n’était pas trop grave, le plus vite elle serait lieutenant le plus vite elle pourrait narguer Renji. En espérant que ce soit lui qui lui donne d’ailleurs. Voir le visage complètement fou de rage, jaloux du fait qu’elle soit revenue plus haute que lui dans la hiérarchie de la Soul Society, ça allait être trop drôle. Enfin ce n’était peut-être pas le plus important et Rukia ne voulait simplement qu’en finir au plus vite. Surement que les lieutenants, deux ou trois au maximum, seraient déjà présent. C’était pour cela qu’elle devait se dépêcher à arriver. Ce n’était certainement pas digne de sa part, en tant que future lieutenant et de surcroit une Kuchiki, d’arriver en retard comme cela. Tant que Byakuya ne l’apprenait pas tout serait correct.

    D’ailleurs en pensant à son frère, tout en gardant sa cadence de course ultra rapide, un mélange de shunpo et de simple course, la jeune Kuchiki se demandait bien comment ça se faisait que le capitaine de la sixième division ait pensé à considérer son entrée en tant qu’officier. Elle n’avait jamais été capable d’en devenir un avant la guerre d’hiver. N’étant pas si idiote que ça – même chappy le sait alors Oo – Rukia se disait bien que quelqu’un tirait les ficelles en arrière pour ne pas qu’elle en devienne un. Pas qu’elle pensait qu’elle méritait un tel poste, mais quand même, elle n’était pas si nulle. Mais, avant la trahison d’Aizen, la jeune femme n’avait jamais pensé que ça pourrait être son frère qui aurait manipulé le tout, maintenant elle le voyait aisément, ce n’était pas si subtil que ça en fait, il avait fait une promesse à Hisana et il la tenait plus que bien.

    Enfin la réplique cinglante de Renji atteignit particulièrement Rukia. Qu’est-ce qu’elle lui avait fait à cet idiot d’ananas ? D’accord il était coincé ici. C’était si pénible que ça ? Ne sachant que trop bien qu’il valait mieux ne pas provoquer l’ananas. Même si elle était en train d’avoir sa promotion pour être plus haute que lui dans la hiérarchie, Rukia était pour l’instant qu’une simple shinigami, noble certes, mais le rang de Renji le mettait plus haut qu’elle. Respectant un peu les convenances pour une fois, surtout en présence de deux autres lieutenants, dont un vieil ami de l’autre idiot, soit Kira Izuru lieutenant de la troisième division. Heureusement Matsumoto était la pour équilibrer le tout puisqu’elle était son amie, enfin… C’est d’ailleurs l’intervention de cette dernière qui empêcha Rukia de sortir une réplique tout aussi cinglante à l’ananas. Baissant le regard vers le sol et s’installant à genoux devant les trois lieutenants la jeune femme dit :


    - Bien sur Matsumoto-fukutaichou -

    N’accordant plus un seul regard à son ami, Rukia resta dans les formes. Il fallait qu’elle les respecte jusqu’à temps qu’elle soit lieutenant. Après cela, elle pourrait simplement énerver Renji, mais quand même il fallait qu’elle reste dans ce qu’un noble pouvait faire… Par contre quelque chose la chicotait. Pourquoi est-ce que Renji n’était pas du tout content ? Il n’était pas content pour elle qui venait de devenir lieutenant. Il fallait croire que non. Retenant un soupir que Renji aurait pu mal interprété, Rukia ne fit qu’observer Kira et Matsumoto en silence. Au moins, Rangiku elle ne semblait pas trop fâchée de se retrouver à la treizième division pour lui donner sa promotion. Kira… c’était trop difficile à déterminer. Ça en faisait au moins deux sur trois qui étaient endurables.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abarai Renji
Lieutenant de la division 06
avatar

Nombre de messages : 134
Date d'inscription : 10/08/2007

MessageSujet: Re: >> Symphonic Poem [- Renji, Matsumoto et Kira -]   Dim 11 Jan 2009 - 12:38

Le grand ananas rouge était déjà tanné de se trouver dans cette salle et il n’avait pas particulièrement envi de donner cette promotion à Rukia qui en profiterait probablement par la suite pour simplement l’utiliser contre lui et lui sortir toutes les répliques sanglantes auxquelles il ne pourrait même pas répondre dû au titre de noblesse des Kuchiki. En étant lieutenant et elle shinigami, il avait au moins eu un rang à peu près équivalent à celui de la Kuchiki, mais à présent, il se trouvait à revenir à un niveau inférieur au sien. Après plusieurs années passées à vivre comme il l’avait fait, c’était assez difficile de revenir dans le temps et d’Agir comme avant. Il poussa un soupir et on pouvait facilement voir l’Agacement dans le visage du lieutenant. Il prit rapidement les feuilles que Matsumoto avait rapportées et les feuilleta assez rapidement. Il cherchait ce qu’il devait faire… En fait, il n’avait jamais fait le genre de choses qui était de donner une promotion pour devenir lieutenant. Il avait vécu l’expérience, mais ne l’Avait jamais fait faire à personne. Enfin, bon, il fouilla et trouva une information intéressante. Il déposa les feuilles et commença le blah blah règlementaire. Il ferma les yeux pour s’exprimer….

-Kuchiki-San, Après toutes les années passées à servir le gotei treize en faisant partie de la treizième division qui est commander par Ukitake-taichou, vous avez la possibilité de servir la soul society en devenant la lieutenant de la septième division présentement commandé par *ce salaud sans cervelle et imbécile* Kurosaki-Taichou. -

Il prit une pause, pensant à l’imbécile de shinigami remplaçant. Il n’arrivait pas à croire que ce salaud était présentement un rang plus élevé que le sien alors qu’il était arrivé dans la soul society bien longtemps après lui et qu’il avait simplement aider à sauver la soul society, ainsi qu’une bonne partie du Japon… Il ne tenait pas le fait qu’il ne pouvait plus rien dire contre lui et qu’il devait simplement dire Kurosaki-taichou et se la fermer… Il n’arriverait probablement pas à le faire s’il se trouvait en face à face avec l’individu en question, mais s’il n le voyait pas, c’était presque possible. Il lança un regard à Matsumoto et continua son monologue qu’il n’avait pas envi de terminer.

- Êtes-vous prête à accepter la charge et les responsabilités d’un lieutenant de division et de toujours supporter votre capitaine bien qu’il soit un imbécile finit jusqu’à ce que ton âme soit détruite ou bien celle de cet humain le soit?-

Elle lui en voudrait probablement plus tard et il était certain de se faire engueuler par la suite, mais il n’était pas capable de mentionner le Kurosaki-taichou à tout bout de champ. Il ne s’était jamais bien entendu avec cet humain et tout le monde était au courant de ce fait. Il n’avait pas l’intension de se forcer, et c’Était probablement pas pour Ichigo qu’il ferait le moindre effort, enfin, il passa les feuilles à Matsumoto pour qu’elle continue la promotion, elle pourrait très bien le faire. Elle avait bien pus d’expérience que lui après tout.

_________________
Hoero ZABIMARU ^^
*Un chien qui hurle en regardant une étoile sans jamais oser essayer de l'atteindre...*
Kuchiki Rukia, Mitsuketta!!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matsumoto Rangiku
Lieutenant de la division 10
avatar

Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 01/12/2008

MessageSujet: Re: >> Symphonic Poem [- Renji, Matsumoto et Kira -]   Jeu 29 Jan 2009 - 23:10

    [M]atsumoto commençait à trouver cela dérangeant de se trouver dans la même pièce que les deux anciens amis d’enfance. Non mais pourquoi assigner Renji pour une promotion alors que la personne qui recevait la promotion c’était Kuchiki Rukia. Dans un sens, la lieutenant de la dixième division comprenait Renji, le pauvre ananas ne pouvait pas parler directement avec Rukia dans le temps qu’il était un simple shinigami à cause du rang de la famille Kuchiki. Lorsque Abarai était devenu lieutenant de la sixième division, il s’élevait ainsi au même niveau que la jeune femme et peut-être même un peu plus haut qu’elle. Mais maintenant c’était tout à recommencer. En devenant lieutenant, Rukia s’éleva à un niveau que Renji avait très peu de chance d’atteindre. Le seul moyen serait de détrôner un capitaine ce qui était impossible pour notre cher ami ananas à son niveau de force qui n’était pas aussi bon que celui des capitaines.

    [P]robablement sans le savoir, Rukia creusait peu à peu le fossé entre Renji et elle. Matsumoto en tant que grande observatrice de la vie, trouvait cela très intéressant comme situation. Mais bon ce n’était pas comme si quelqu’un dans la Soul Society était assez idiot pour refuser une promotion simplement pour s’assurer que sa relation avec un ami d’enfance reste bonne. Si Renji y trouvait quelque chose à lui dire, il n’avait qu’à le dire. Laissant l’ananas s’occuper du début de la promotion, Rangiku s’installa un peu plus confortablement. L’atmosphère était très tendue et le fait qu’elle fasse des réflexions beaucoup trop poussées pour son pauvre petit cerveau n’aidait pas du tout dans ce domaine. Heureusement pour ne pas trop tendre l’atmosphère, du moins ce fut ce que Matsumoto crut comprendre, Rukia se plia à la demande de commencer tout de suite sans rechigner, c’était déjà un bon début.

    [D]écidant finalement que pour sa propre sécurité elle s’en irait dès que la promotion serait terminée, Rangiku fixa impatiemment Renji en lui faisait signe de commencer. Se retenant de rire en entendant le soupir de Renji, la lieutenant prit une grande respiration en attendant que toute la promotion soit mise en place. Ça ne serait pas trop long, si l’Ananas se dépêchait bien entendu. Matsu détestait le début qui se résumait toujours au même. On parlait tout d’abord des accomplissements du Shinigami en tant que simple shinigami ou en tant que chef de sous-division, donc les sièges. Puis on signifiait la division, qui était dans le cas de Rukia, la septième division dirigée par… Kurosaki Ichigo, Kurosaki-Taichou en fait… La jeune femme rousse fut extrêmement surprise d’entendre ces mots sortir de la bouche de Renji. Wow, il connaissait sa place au moins. Étrangement fière de l’ananas, elle attendit patiemment qu’il termine ou au moins continue…

    [L]a suite ne fut pas aussi jolie que le début ce qui déçut profondément Matsumoto. En entendant le mot imbécile venant de Renji, la lieutenant se retourna rapidement les sourcils froncés. Non mais quel idiot ce type ! Il ne venait quand même pas d’insulter un capitaine aussi ouvertement. Complètement découragée, Rangiku ne put qu’attendre qu’il termine la partie pour enfin pour ouvrir la bouche sans pour autant pouvoir le réprimander. Elle prit les feuilles qu’il lui tendit en terminant la promotion par le même fait, tout de suite après que Rukia ait répondu à la question purement formelle de Renji. Elle dit donc :

    - Donc, après avoir juré fidélité au Gotei 13 ainsi qu’à votre capitaine, vous pourrez entreprendre votre devoir en tant que lieutenant. Nous espérons bien évidemment que vous remplirez votre rôle avec talents et ainsi de suite. Vous devenez ainsi lieutenant de la 7e division. Félicitation Rukia-chan. -

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kuchiki Rukia
Lieutenant Division sept
avatar

Nombre de messages : 592
Date d'inscription : 25/07/2007

MessageSujet: Re: >> Symphonic Poem [- Renji, Matsumoto et Kira -]   Ven 30 Jan 2009 - 7:46

    [R]ukia était complètement furieuse contre Renji. Comment était-ce possible que son ami était soit aussi idiot ? Non, mais ! D’accord ça faisait quand même un bon moment qu’elle lui avait parler avec la guerre d’hiver où elle avait surtout été dans le monde des humains, mais ça ce n’était pas de sa faute. Un ordre de la Soul Society ne pouvait pas être ignoré. Enfin aucun commentaire là-dessus, si c’était de la jalousie, il pouvait bien l’être. Ça faisait trop longtemps qu’il était plus haut qu’elle et c’était son devoir tout simplement de s’élever aussi haut que lui. Et puis s’il n’était pas content, qu’il le garde pour lui ça ferait le plus grand bien à tout le monde. Ce n’était pas comme ça faisait plaisir à tous les gens de cette pièce qu’il agisse comme ça ? Il semblait à la jeune shinigami que c’était simplement logique. Renji était plus difficile à endurer dans ce genre d’état.

    [A]u moins cet idiot réussit à commencer la promotion. Pour le moment, Rukia savait plus que bien qu’elle était obligée de l’écouter à la lettre. Il était encore son supérieur et donc elle était obligée de lui obéir. Même si ça ne lui plaisait pas du tout, la jeune femme ne comptait pas le rendre encore plus en colère. Il serait idiot de sa part de faire ça ainsi et bien parfois elle réfléchissait. Son attention était plutôt concentrée sur Matsumoto, mais lorsqu’elle vit son meilleur ami fermer les yeux après avoir feuilleté les feuilles de promotion, la shinigami fut bien obligée de se concentrer sur lui. Il commencerait surement la promotion d’une minute à l’autre. Tant mieux le plus vite ça se terminait le plus vite elle pourrait le tuer pour cette attitude complètement indésirable, ce qu’elle ne pouvait pas faire pour le moment.

    [L]es paroles obligatoires des promotions prononcées par Renji s’élevèrent dans la pièce. Il parlait quand même fort, mais puisque c’était complètement silencieux c’était assez évident. Un pâle sourire se dessina en l’entendant l’appeler Kuchiki-san. Il était bien obligé de faire ainsi, mais restait que c’était amusant. Totalement étonnée d’entendre son ami d’enfance appeler Ichigo, Kurosaki-Taichou. Elle était bien sur fière de lui, ça voulait dire qu’il connaissait les bases du respect dans la vie. Avec un sourire un peu plus grand, elle écouta la suite, remarquant à peine que son ami avait fait une pause. Son sourire disparut bien rapidement lorsqu’elle entendit la suite. Renji venait vraiment d’insulté Ichigo, qui était un capitaine et donc conséquemment, il était plus haut que l’ananas. Rukia serra son poing ainsi que ses dents, mais ne pouvait pas répliquer quelque chose pour le moment. Elle répondit à la « question » de son ami avec quelque chose qui pouvait s’apparenter à un sourire sur ses lèvres :

    « Je ferai de mon mieux »

    [H]eureusement, Renji passa le flambeau à Matsumoto pour terminer la promotion. Avec un sourire complètement faux, la jeune femme regarda la lieutenant avec un respect qui lui au moins était vrai. Rangiku était un brin meilleure que l’ananas lorsque c’était une question de respect. La jeune femme rousse termina le texte de promotion en coupant un bout. Du moins c’est ce que Rukia crut comprendre. En entendant les félicitations de Matsumoto, Rukia ne put s’empêcher d’avoir un sourire radieux. Ça faisait si longtemps qu’elle avait attendu ce moment. Si Renji n’avait pas été là pour tout gâcher, ça aurait pu être presque parfait. Mais en même temps, Rukia ne pouvait pas en vouloir à son ami d’enfance, ce n’était pas totalement de sa faute s’il était idiot et jaloux… Elle remercia donc Matsumoto et Renji pour la forme :

    « Merci beaucoup, Matsumoto-fukutaichou et Abarai-fukutaichou. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: >> Symphonic Poem [- Renji, Matsumoto et Kira -]   

Revenir en haut Aller en bas
 
>> Symphonic Poem [- Renji, Matsumoto et Kira -]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Kira-kyuukyoku
» Plutôt Kira ou plutôt L ?
» [~SPOILS"~] La psychologie de Light/Kira
» Deathnote Kira
» JOJO'S BIZARRE ADVENTURE - KIRA YOSHIKAGE (RAH-500) & KILLER QUEEN

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Soul Society :: Le Seireitei :: la maison de la division 13-
Sauter vers: